L’habitation dans les normes

Mettre sa maison dans les normes est plus qu’une question de confort, c’est aussi pour la sécurité. Ce n’est pas un mince affaire, c’est pourquoi il est toujours conseillé de faire appel aux professionnels : Architectes, plombiers, électriciens,… Eux seuls savent ce qu’il faut faire exactement pour vous satisfaire. Cependant, pour ne pas avoir de mauvaises surprises, renseignez vous sur les types de travaux qui seront faits à votre habitat. Etablissez préalablement les devis et prévoyez les petits imprévus. Sur ceux, voici un petit guide de tout ce qu’il faut prendre en compte pour mener à bien vos rénovations.

Des rénovations pour réduire les dépenses 

Quand on parle de rénovation, beaucoup de paramètres doivent être pris en compte, certains plus importants que d’autres. Ce qui passe avant tout, c’est d’être conforme aux normes de sécurité et de savoir ce que cela apportera à long terme. Une maison bien sécurisée vaut mieux qu’une qui n’est belle qu’en apparence. Un exemple de travaux qu’on l’on pourrait initier serait l’isolation thermique. Rappelons que l’isolation d’un bâtiment permet de diminuer les échanges de chaleur entre l’intérieur et l’environnement extérieur.

Cela a l’avantage de diminuer les besoins de chauffage ou de climatisation, donc d’économiser également l’énergie. Votre habitat suit le principe de la maison passive : Elle garde la chaleur à l’intérieur en hiver et reste fraîche en été. C’est une très bonne alternative aux appareils en tous genres et c’est totalement gratuit une fois installé. Pensez seulement à mesurer température de votre intérieur de temps en temps pour vous assurer du bon fonctionnement des dispositifs.  En France déjà, tous les nouveaux bâtiments doivent se plier à une réglementation qui stipule que l’isolation thermique doit être obligatoire. Outre l’isolation thermique, il y a également ce qu’on appelle l’isolation phonique ou acoustique.  Comme son nom l’indique, cela consiste à éviter la propagation du bruit, en intérieur ou à l’extérieur. L’isolation acoustique se fait avec certains matériaux qui sont capables d’absorber le bruit sans le réverbérer.  On peut citer : la laine de roche, la laine de verre, la laine de chanvre ou la laine de cellulose qui absorbe les sons dans un système de masse-ressort-masse. Financièrement parlant, il est plus avantageux de procéder à l’isolation par l’extérieur. Dans ce cas, il faut prendre en compte l’effet des mauvaises jonctions entre parois, les effets sonores induits par l’inclusion des réseaux fluides et de gaine dans le bâti. En France, la réglementation acoustique pour les maisons individuelles a uniquement trait aux bruits aériens extérieurs (bruit de circulation, avions, trains, …).

Faire son assainissement soi-même

Il n’est jamais trop tard pour s’initier à lassainissement individuel. En prenant vous-même en charge vos déchets et vos eaux usées, vous réduisez de beaucoup les dépenses publiques. Par ailleurs, vous êtes sûr de ce fait qu’ils ne sont pas déversés dans la nature. Vous pouvez le faire avec en regroupant quelques habitations, dans ce cas, il s’agit toujours d’assainissement autonome mais groupé. Un terrain est aussi à prévoir.

Le matériel dont on a besoin pour procéder à cela est : La fosse toute eau, le bac dégraisseur, le pré filtre, la dispersion et enfin la micro station d’épuration. Le premier dispositif permet de retenir les matières solides et les déchets flottants, qui représentent 30% de la pollution. Le pré filtre quant à lui retient les grosses particules qui pourraient échapper à la fosse. Le bac dégraisseur retient les huiles, les matières grasses et flottantes. L’eau ainsi prétraitée est dispersée sur un terrain déjà prévu à cet effet. Pour compléter le traitement des eaux usées, il faut la micro station d’épuration. Ce traitement se fait soit par un milieu filtrant, soit à l’aide des boues activées.

Rénovation à but esthétique

Tant qu’à faire de la réhabilitation, il n’est jamais mal de penser à l’aspect décoratif des choses. Le ravalement facade est en effet parfois très utile. Avant de le commencer, il faut faire des démarches au préalable auprès de votre commune et établir un devis. Le ravalement n’est pas seulement le fait de « donner un coup de propre ». C’est aussi un moyen de traiter les problèmes à la source pour respecter le bâti dans son intégralité. Ces travaux vont donner un coup de jeune à votre maison, en lui donnant un aspect neuf et solide. Pensez également à faire appel à des professionnels pour l’aspect décoratif : un architecte pourrait vous être d’une grande utilité.

A part cela, vous pouvez aussi penser à construire un abri quelconque pour des raisons de sécurité ou autres. Ce n’est pas une simple cabane pour servir de repaire à votre enfant, alors il faut que vous soyez consciencieux dans votre démarche. L’entreprise Utilis va répondre à vos attentes. Elle œuvre dans la construction d’abris modulaires, abri véhicule, tentes civiles ou militaires en tous genres.  Tout leur matériel est certifié ISO9001, un gage de qualité depuis la fabrication jusqu’à la livraison. En vous confiant à eux, vous ne serez pas dépassé par la complexité des travaux et matériels requis (couple mètre, accéléromètre, etc.…)

La sécurité avant tout

Après toutes les dépenses engagées dans les rénovations, il serait aberrant de négliger un des aspects les plus importants de votre maison : la sécurité. Vous devez vous assurer que votre porte est bien inviolable et ce, à intervalles réguliers. Pour cela, vous devez faire appel à un serrurier paris 16 (service au sein de l’entreprise artisan associés), un artisan qui se chargera de régler tous les problèmes pour vous. Que ce soit pour l’installation d’une nouvelle serrurerie, le déblocage d’une porte, ou le renforcement de vos protections, il est qualifié. Vous pourrez enfin dormir sur vos deux oreilles. L’entreprise artisans associés a encore beaucoup de services très pratiques à proposer.

Elle œuvre dans chacun des domaines suivants : l’électricité, le carrelage, la vitrerie, la plomberie, la serrurerie, le chauffage et la cuisine sur mesure. Question sécurité, les détecteurs de fumée a également son rôle à jouer. C’est un dispositif sécuritaire qui réagit à la présence de fumée ou de particules de vapeur dans l’air. En France, il est prévu que d’ici le 8 mars 2015, le détecteur de fumée sera obligatoire dans tous les logements individuels. L’entretien et l’installation du système sera à la charge de l’occupant. Jusqu’ici en fait, le nombre de personnes ayant ce dispositif de sécurité en France n’est que de 2%, alors qu’il permet de diviser par dix le risque d’être victime d’un incendie. Il existe deux sortes de détecteur de fumée  D’abord le détecteur optique, qui déclenche l’alarme grâce à l’effet Tyndall ; Et puis le détecteur ionique qui utilise un matériau radioactif (américium 21) qui émet des rayons alpha.

Ce deuxième genre de dispositif est interdit pour les maisons individuelles en France à causes des risques de la radioactivité pour la santé. Pour qu’il soit efficace, le détecteur doit être installé dans un endroit stratégique. Il doit y en avoir un par étage, près des chambres et de la cuisine au minimum. Mais le seul petit bémol reste que le dispositif ne distingue pas les flux d’airs enfumés (à cause de la cigarette par exemple) des débuts d’incendie. Il peut donc se déclencher sans qu’il y ait un réel danger.